Rechercher
  • ALLOMOTEUR Le Blog

ALLOMOTEUR 2 ROUES

Comme vous le savez , allomoteur.com vous propose aussi des pièces de 2 roues .

Dans cet article , voici quelques conseils pour l´entretien de votre 2 roues !



La vidange et le remplacement des fluides


Il s’agit principalement de l’huile moteur qui perd ses propriétés dans le temps, que la moto roule ou non !

  • L’huile moteur doit être remplacée (ainsi que son filtre à huile) tous les ans – ou tous les deux ans au plus.

  • Le liquide de freins se change tous les 18 à 24 mois en moyenne, mais cela peut être tous les 12 mois en cas d’usage intensif (en montagne ou avec un kilométrage annuel de plus de 20.000 km). Et l’intervalle peut varier selon qu’il s’agisse du circuit de commande (entre le levier et la centrale ABS) ou du circuit de roue (entre la centrale ABS et la roue).

  • Le liquide d’embrayage (sur les embrayages hydrauliques) peut être changé tous les deux à trois ans, quand il s’agit de lockheed et non d’huile. La question ne se pose pas en cas d’embrayage à câble.

  • Les durites en caoutchouc s’usent et se dessèchent avec le temps, il est conseillé de les changer tous les quatre à cinq ans. Cela ne s’applique pas aux durites en acier tressé, dites « avia ».

C’est ce qu’on appelle la révision annuelle ou « service annuel » (chez BMW) ou « service principal » (chez Ducati). Ce type d’entretien ne dépend pas du nombre de kilomètres. Tant que votre moto reste sous garantie constructeur, une opération annuelle d’entretien est obligatoire lorsque le kilométrage effectué en un an est inférieur à l’intervalle d’entretien kilométrique (voir ci-dessous).


Les révisions d’entretien


Elles concernent l’entretien des organes mécaniques qui s’usent quand la moto est démarrée : surtout le moteur (bougies, filtres), mais aussi les câbles, la transmission, l’éclairage…

Ces révisions s’effectuent à des kilométrages précis, mais qui varient selon les modèles de motos, avec des intervalles qui vont de 6.000 à 32.000 km !

Assez souvent, les révisions kilométriques alternent entre un « petit » entretien (tous les 6.000 ou 10.000 ou 12.000 km) et une « grosse » inspection (tous les 12.000 / 20.000 / 24.000 km).

La quasi-totalité des machines sont soumises à une première révision dites « des 1.000 » au bout des 1.000 premiers kilomètres qui constituent la durée de rodage minimal. Ce premier entretien intermédiaire est à réaliser entre 1.000 et 1.500 km, quel que soit le modèle. La révision suivante s’effectue par contre à un kilométrage variable selon le modèle.


Les changements de consommables


Il s’agit de remplacer les pièces dites d’usure, qui doivent être changées plus ou moins rapidement en fonction de la maintenance préventive et surtout du type de conduite : pneus, plaquettes de freins, kit-chaîne (chaîne + pignon de sortie de boîte + couronne de roue arrière), suspensions (fourche et amortisseurs).

Les kilométrages entre chaque changement varient grandement en fonction des organes, du sérieux de leur entretien, des machines et du type de conduite. Un pneu peut durer de 5.000 à 25.000 km, une chaîne peut faire 10.000 à 40.000 km, un amortisseur se reconditionne tous les 40.000 à 100.000 km selon l’utilisation, une huile de fourche se change au bout de 20.000 km mais peut durer 50.000 km si on roule « pépère »…

En cas d’utilisation urbaine ou autoroutière intensive, il peut s’avérer nécessaire de réduire les intervalles de remplacement des bougies, filtres à air ou à huile.

Pour en savoir plus sur les changements de consommables, lire :

  • Entretenir son éclairage

  • Entretenir ses suspensions

  • Tendre et lubrifier sa chaîne en restant détendu

  • Régler et réparer son amortisseur

  • Choisir ses pneus

Trouver le plan d’entretien


Le plan d’entretien (ou de maintenance) d’une moto présente les différentes opérations et leur périodicité. Il est à distinguer de la fiche technique qui présente les caractéristiques d’une machine. Il est aussi différent du tableau de maintenance qui expose les spécifications des produits à utiliser pour l’entretien du véhicule . Et bien sûr, c’est encore différent des tarifs de maintenance, qui concernent eux le budget à prévoir pour ces opérations.


Se procurer le manuel


S’il s’agit d’une machine que vous possédez, mais dont vous avez égaré le manuel, vous pouvez vous procurer la Revue Moto Technique (dite RMT) qui la concerne auprès des éditions ETAI. De nombreuses RMT sont également en vente d’occasion sur les sites spécialisés (soit de moto, soit de biens d’occasion).

Si c’est pour une consultation ponctuelle, il est préférable d’essayer de trouver les infos gratuitement sur le web.


Trouver le plan d’entretien officiel en ligne


Certains constructeurs, proposent, publiquement et gratuitement, le plan d’entretien de leurs produits en libre consultation sur leur site web officiel.

Problème, cela demande de connaître précisément le modèle concerné, avec son numéro VIN (Vehicle Identification Number) ou un numéro d’immatriculation. Et bien sûr, cela concerne surtout les modèles récents…

Exemples :

  • chez Honda

  • chez Ducati

  • chez Kawasaki

A défaut, la plupart des forums dédiés à un modèle ou à une marque de moto propose le plan d’entretien de la machine que vous recherchez. Mais il faudra souvent prendre la peine de vous inscrire et de vous présenter afin de pouvoir accéder à ces ressources documentaires, pas toujours en accès libre. Certains sites spécialisés, animés par des particuliers passionnés, offrent le même service.

Autre piste, les sites marchands de pièces ou de produits d’entretien.

Evaluer le budget d’entretien


Il est extrêmement difficile de prévoir à l’avance et avec exactitude le coût d’entretien d’une moto. Avant tout parce que le coût de main-d’œuvre est important et que son tarif horaire varie grandement selon le type d’enseigne (concessionnaire, agent officiel, garage multi-marques, atelier de service rapide) et selon la région.

Mais de plus en plus, les opérations courantes réalisées chez les concessionnaires des principaux constructeurs moto sont « barèmées ». Ce qui veut dire qu’une même opération vous coûtera la même chose, quel que soit le concessionnaire de la marque, où qu’il soit.

Les principales opérations d’entretien régulier font l’objet de forfaits, au prix convenu à l’avance.

Mais attention… il faut garder à l’esprit un certain nombre de points !

  • Tous les concessionnaires de la marque n’ont pas l’obligation d’accepter ces barèmes.

  • Les coûts des essais et du lavage sont toujours en sus.

  • Les tarifs des forfaits correspondent à des interventions effectuées sur une machine propre, entièrement d’origine, sans accessoire et en bon état général. Ils ne s’appliquent pas aux séries spéciales.

  • Le remplacement de l’huile de fourche n’est pas préconisé à un kilométrage donné, l’influence de l’utilisation étant prépondérante : cette opération n’est donc pas incluse dans le forfait entretien.